mutuelle sante

Mutuelle santé, Sécurité sociale, Assurance Maladie, CMU, il a y parfois de quoi s’y perdre parmi tous ces termes et services qui sont pensés pour proposer une prise en charge de la santé de chacun. Ainsi, avant de souscrire à un contrat, mieux vaut commencer par les bases.

Une mutuelle santé, c’est quoi ?

Le gouvernement a mis en place plusieurs types d’accompagnement pour prendre en charge les frais de santé des citoyens français. Il y a l’Assurance Maladie, aussi appelée communément Sécurité sociale ainsi que la CMU qui s’adresse aux personnes avec des difficultés financières. Cette prise en charge pourra être complété par une mutuelle santé ou complémentaire santé qui permettra de compléter les remboursements proposés par le premier organisme. La complémentaire santé sera donc extrêmement utile lorsque l’on consulte un professionnel de santé afin de mettre en place une prise en charge supplémentaire des coûts (plus d’informations sur le blog astuce-sante.fr).

La complémentaire santé est-elle obligatoire ?

En ce qui concerne l’obligation à souscrire à une mutuelle santé, elle est effectivement obligatoire pour les salariés depuis 2016. En effet, tout employeur a pour obligation de proposer une complémentaire santé à son salarié au moment de l’embauche, celui-ci peut accepter de souscrire au contrat ou choisir de conserver la sienne s’il en possède déjà une. Cependant, plus de trois millions de Français n’ont actuellement pas de complémentaire santé, et ce n’est pas obligatoire s’ils ne sont pas salariés. Ainsi, avant d’accepter la mutuelle proposée par son employeur, il est intéressant de comparer les offres entre celle proposée et la mutuelle dont on dispose. Par ailleurs, certains domaines d’activité comme les métiers à risque bénéficient souvent d’une mutuelle spécifique par rapport aux risques encourus durant l’activité professionnelle.

Comment ça marche ?

Lorsque l’on prendra rendez-vous chez son médecin traitant par exemple, la sécurité sociale prendre en charge une partie de ses honoraires. Il en va de même pour la mutuelle santé. En fonction de la formule choisie, il se pourra que la somme qui sera ensuite remboursée soit à avancer et la mutuelle procéderait ensuite à un remboursement directement sur le compte de l’assuré. Dans de nombreux pas, tout sera automatisé sur présentation de la Carte Vitale, mais il est également possible qu’une feuille de soin soit à envoyer à sa mutuelle santé pour bénéficier du remboursement.
L’intérêt avec la complémentaire santé, c’est que l’Assurance Maladie ne prend que peu ou pas en charge certaines dépenses comme les hospitalisations ou encore les soins chez le dentiste nécessitant alors que la personne paye le restant de sa poche. La complémentaire santé va permettre d’alléger ces dépenses en prenant également à sa charge certains frais médicaux. Le pourcentage de remboursement alloué sera défini en fonction de l’organisme et de l’offre à laquelle on décidera de souscrire puisqu’il est possible de choisir plusieurs formats et options différentes selon la complémentaire santé choisie.