Dit comme cela, le bain dérivatif n’évoque rien pour ceux qui ne l’ont pas encore pratiqué. Or, c’est une technique naturelle qui permet de guérir bien des maux. C’est une pratique ancestrale d’hygiène que nos ancêtres faisaient dans le temps. Le bain dérivatif consiste à rafraichir la zone du périnée pour faire baisser la température corporelle. Cela a pour but d’évacuer les toxines contenues dans notre organisme via la stimulation des fascias. Les naturopathes, ayant redécouvert les bienfaits du bain dérivatif, ont adopté cette technique pour soulager leurs maux. Ces avantages sont ceux que nous allons voir par la suite.

Le principe du bain dérivatif

Le principe du bain dérivatif est de stimuler les tissus conjonctifs ou fascias. Techniquement, cela consiste à refroidir le pli de l’aine jusqu’au périnée tout en gardant le reste du corps bien chaud. Le fait de maintenir cette partie du corps au frais permet de réactiver les intestins et les fascias. Ces derniers sont des membranes autour des organes et des muscles de tout le corps. C’est dans les fascias que sont stockées les graisses. En les réactivant, cela permet d’éliminer les graisses notamment via les intestins.

Mais pour que cela fonctionne réellement, il faut que cette partie (de l’aine jusqu’au périnée) soit froid et qu’il y ait une friction en même temps. D’où l’intérêt d’utiliser une poche bain dérivatif. Cela permet de faire des exercices en même temps et de ce fait le refroidissement de cette zone du corps ainsi que la friction sont respectés. Quant à la fréquence, il est recommandé de faire un bain dérivatif cinq fois par semaine pour avoir des résultats durables.

Les avantages du bain dérivatif

Le bain dérivatif est une pratique qui soigne plusieurs problèmes de santé. Sur le bien-être général, il améliore le tonus musculaire et fait baisser la fatigue. Sur le plan psychologique, il agit aussi sur la concentration et offre un meilleur moral. Le fait que le bain dérivatif agit sur les graisses brunes aide à réduire la cellulite et la rétention d’eau. De ce fait, cela affine la silhouette car les graisses sont mieux réparties et ne sont pas stockées au même endroit. Le bain dérivatif permet aussi d’améliorer les fonctions digestives car les toxines sont éliminées via les intestins. Il agit aussi sur le système immunitaire en le renforçant. A noter que le bain dérivatif a aussi des actions anti-inflammatoires.

Etant une technique thérapeutique naturelle, il n’y a aucun risque d’effet secondaire du bain dérivatif. Toutefois, il y a quelques contre-indications à la pratique. Il est formellement interdit aux femmes qui ont une grossesse difficile, aux femmes qui ont fait des fausses-couches répétées. Celles qui sont affaiblies par une maladie et celles qui ont subi une intervention chirurgicale ne doivent pas non plus avoir recours au bain dérivatif.

Dans tous les cas, si vous suivez un traitement particulier pour une maladie, il convient de demander à votre médecin traitant si vous pouvez pratiquer le bain dérivatif ou non.