essoufflement

De manière générale, la respiration est un phénomène de production constante dans l’organisme humain, outre ce qui provient des battements du cœur. Pour le décrire d’une autre manière, on peut dire que la respiration est un procédé automatisé intégré au fonctionnement de l’organisme humain. Toutefois, il arrive des dysfonctionnements à ce processus tout à fait naturel, cause de nombreuses situations pathologiques. Entre autres, on peut citer l’insuffisance cardiaque. Cependant, les situations non pathologiques peuvent également interférer, comme l’obésité et la sédentarité. Dans cet article, il s’agira de parler d’une cause encore plus ponctuelle et très connue, qu’est l’essoufflement.

Connu encore sous le nom de dyspnée, on le définit comme une gêne respiratoire difficile à supporter. Heureusement pour tous, on peut en guérir, et même avec quelques remèdes tout à fait naturels. Découvrez ici comment faire.

Les oignons

Insoupçonné, les oignons s’avèrent très utile pour guérir l’essoufflement, et pour améliorer votre respiration. Tout provient de la quercétine, une des substances nutritives de l’oignon. Bien plus qu’une simple substance, c’est un antioxydant considéré comme un antihistaminique naturel. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on dit que les oignons ont des propriétés anti-inflammatoires et modulatrices.

Ces nombreux atouts permettent à cet aliment d’être un remède naturel, et efficace pour traiter l’asthme bronchique et la rhinite allergique. Mais comment procéder ? C’est assez simple comme procédure. Il faut que le sujet râpe un demi-oignon, et de rajouter un peu du miel au contenu. Une fois la mixture réalisée, vous êtes invité à en consommer une seule fois au quotidien. Si vous n’aimez pas le goût que cela peut procurer, vous pouvez cependant faire recours à la seconde alternative. Cela consiste en un découpage en deux tranches de l’oignon, qu’il faudra ensuite poser sur le chevet. Les pratiquants de cette célèbre astuce de grand-mère, disent avoir remarqué eu les voies respiratoires se soulager durant la nuit.

Le curcuma

Le curcuma est très connu pour ses nombreuses vertus, principalement liées à ses propriétés anti-inflammatoires. Dans sa constitution, on retrouve le rhizome indien, plus connu sous le nom de Safran, et qui serrait très efficace pour soulager l’essoufflement. Plusieurs recherches scientifiques dans le domaine, s’accordent à dire que le curcuma permettait de soulager une respiration sifflante, la toux, ainsi que de l’oppression thoracique.

Mais comment bénéficier de ses bienfaits ? Cette méthode est bien plus simple que la précédente, car elle consiste simplement en une incorporation de cette épice bienfaisante curcuma lors de la préparation de vos repas au quotidien. Vous pouvez aussi l’inclure dans vos boissons à consommer le soir avant votre coucher.

La bromélaïne

La bromélaïne est une enzyme provenant de l’ananas. On reconnait ce fruit à sa saveur exquise, une chose qui nous permet de savourer davantage nos plats, un peu comme nos salades, après avoir rehaussé son goût avec de dernier. Alors, toute porte à croire qu’en dehors de la fraîcheur qu’il apporte à nos plats, cette enzyme contenue dans l’ananas serrait aussi dotée de propriétés anti-inflammatoires. Une chose est sûre, c’est assez pour soulager vos voies respiratoires, et contrer ainsi l’essoufflement.

D’après les chercheurs, la bromélaïne est un traitement utile pour soulager la pneumonie et la bronchite, à cause de ses atouts mucolytique et anti-inflammatoire. Pour en profiter, il faudra tout simplement intégrer autant que possible, l’ananas dans votre alimentation. Les consommateurs professionnels de ce fruit tropical seront les plus heureux. Alors, pourquoi ne pas joindre le bien-être à votre guérison ?

Article similaire