Au fur et à mesure des années, l’âge de la première maternité recule. En effet, à l’heure actuelle, l’âge moyen où la femme décide de concevoir son premier enfant est de 30 ans alors qu’en 1970, il était de 24 ans. On parle alors de grossesse tardive. Les raisons de la grossesse tardive sont nombreuses. En général, celles-ci sont rattachées à des motivations sociologiques.  Il faut l’avouer, la grossesse tardive peut comporter des risques. Toutefois, en prenant certaines précautions, elle peut se dérouler normalement. Les quelques lignes qui suivent exposent comment vivre une grossesse tardive.

Privilégiez une bonne  hygiène de vie

Pendant les trois premiers mois de grossesse, le risque de fausse couche est élevé pour une grossesse tardive. Il y a également un risque élevé d’anomalie chromosomique. Et avec l’âge de la mère, la proportion d’enfants mort-nés augmente. Pour toutes ce raisons, la future maman doit prendre soin d’elle. La grossesse peut se passer normalement si la femme suit une bonne hygiène de vie. Avant toutes choses, le tabac et l’alcool sont totalement à bannir. L’activité physique est très conseillée. La natation est le sport le plus adapté pendant cette période. Cela renforce la musculature et aide considérablement à travailler la respiration. La marche, la danse, et le yoga, sont aussi des activités recommandées. Le choix de la maternité ne doit pas être pris à la légère. Ce choix est lié au déroulement de la grossesse. Dans l’idéal, optez pour une maternité de niveau II ou III qui soit située non loin de chez vous. Ce type de maternité suit tout particulièrement les grossesses à risques.

Effectuez un suivi médical adapté

Une future maman frôlant la quarantaine risque plus de complications que les autres. A cet âge, les femmes sont plus fatiguées et doivent rester vigilantes. Il faut savoir que le suivi médicalisé est différent du suivi d’une grossesse entre 20 ou 30 ans. Certaines pathologies, comme le diabète ou l’hypertension artérielle doivent être surveillées régulièrement. En cas de diabète, le médecin prescrira un traitement à base d’insuline. Le dépistage de la trisomie 21 est également nécessaire au premier trimestre de grossesse. Selon son état de santé, le médecin peut prescrire certains examens complémentaires à la future maman. En fin de grossesse, une échographie supplémentaire permettra de voir la croissance du bébé. Cet url vous en apprend davantage sur la manière de bien vivre votre grossesse.