Future maman et futur papa sont enthousiastes d’avoir un enfant. Ils le sont encore plus lorsqu’ils savent qu’ils peuvent choisir le sexe. Selon les types de chromosomes souhaités, il est désormais possible de faire en sorte de tomber enceinte d’un garçon. Voici quelques astuces pour obtenir ce résultat.

Les conseils pour choisir le sexe de son futur enfant

Plusieurs méthodes ont déjà été utilisées dans le moyen âge afin de faire en sorte que les parents aient un petit garçon. Ainsi, bien avant la grossesse, mais aussi tout au long de la formation des organes du bébé, les parents suivent un régime strict. Ils vont uniquement consommer des aliments riches en potassium comme le thé, les viandes et charcuteries, les sucreries et certains fruits tels que les abricots et les cerises. Il est également nécessaire de boire du jus de fruits afin de s’hydrater, mais aussi pour apporter les nutriments nécessaires au corps pour tomber enceinte d’un garçon.

D’autres méthodes qui n’ont aucun rapport avec l’alimentation peuvent également être combinées à cette diète. Il s’agit entre autres de faire un suivi du Ph de l’organisme de la maman ainsi que de son cycle menstruel. Cette méthode se base sur le fait que certains éléments peuvent booster la fertilité de la future mère. Ainsi, il faut profiter de ce moment afin d’avoir le sexe du bébé que les parents souhaitent avoir.

Le suivi médical

Lors des premiers mois de grossesse, la future maman va devoir passer des visites médicales fréquentes. Ces dernières consistent à déterminer la date probable de l’accouchement ainsi que les différentes précautions que la mère doit prendre. Ces dernières différentes d’une personne à une autre et demande donc un avis de spécialiste. Dans ce cas, une consultation personnalisée va être effectuée pour connaître le poids de la mère ainsi que son âge. Elle sert également à déterminer certaines de ses caractéristiques biologiques comme la tension artérielle ou le poids.

D’autres analyses plus approfondies vont être également réalisées. Ce sont les examens d’urines pour déceler la présence de sucre ou d’autres éléments qui peuvent être dangereux pour le bon développement de bébé. Le sang va également être aussi analysé pour connaître l’état de santé général de la mère.