Bien-être

L’encens naturel : une fumée aux multiples vertus

Pour certains, l’encens n’évoque qu’une odeur enivrante de plantes. Pourtant, ils oublient qu’en brûler représente un rituel pratiqué dans tous les continents. Il a été découvert que la fumée de certains bois peut améliorer la santé, et possède des vertus apaisantes, le fondement du bien-être.

Quels sont les bienfaits procurés par la fumée d’encens naturels ?

Lorsque le feu consume l’encens, les molécules odorantes situées au-dessous de son point d’incandescence sont agitées par la chaleur et diffusées à travers l’air ambiant. Grâce à leur cheminement rapide, elles atteignent les fosses nasales et déclenchent un signal que le nerf olfactif transmet directement au cerveau limbique, le siège des émotions humaines. Ce phénomène explique donc l’effet engendré par la fumée d’encens sur les sentiments et l’humeur. Par la même occasion, elle agit sur le système neurovégétatif et peut réguler les hormones. En effet, comme l’encens est particulièrement riche en diterpénol et en terpènes, il a une action régulatrice sur plusieurs hormones. C’est ce qui lui confère un rôle anxiolytique pour réduire l’agitation intérieure.

Certaines résines possèdent également une action antibactérienne, lorsqu’elles entrent par les poumons et pénètrent dans le sang. Ainsi, dans l’Egypte ancienne, on utilisait l’oliban pour guérir les maladies pulmonaires et hépatiques. En Inde, les mendiants dans la rue ont même leurs bâtonnets d’encens pour leurs dévotions et leurs protections. En effet, au-delà du geste religieux et thérapeutique, l’encens reste un objet à transporter avec soi pour améliorer la concentration. Au Japon, par exemple, ils brûlent des résines aux odeurs différentes en fonction des saisons. Chaque personne peut en ressentir ses vertus, inventer ses rituels, et ce, en renouant à sa manière avec les anciennes traditions.

Pourquoi un encens doit-il être d’origine naturelle ?

Les encens sont caractérisés par les bois et les plantes qui dégagent un parfum fort en se consumant. Mais le véritable encens, ou oliban, correspond aux résines d’arbres de boswellia, qui poussent uniquement dans quelques régions du Soudan, d’Éthiopie, du Yémen et de Somalie. Des études ont récemment montré les dangers des encens d’origine synthétique. En effet, ces baguettes de bambou bon marché se multiplient de plus en plus et n’ont pas le pouvoir de soulager les tensions nerveuses. Comme elles ont été trempées dans des solvants contenant du parfum synthétique, leur combustion dégage une vapeur nocive fortement concentrée. Ainsi, il est plus judicieux de privilégier les produits d’origine naturelle et fiable.

Toutefois, les indications inscrivant « produit naturel » ou « fabrication artisanale » ne sont pas des garanties que l’encens est exempt de substances chimiques. Pour reconnaître de l’encens véritablement naturel, il faut savoir que les parfums fleuris sont plus souvent composés de matières synthétiques. Ceux que les Japonais utilisent, par exemple, dégagent beaucoup moins de fumée que ceux utilisés par les Indiens. Pour cause, les encens indiens contiennent généralement des insecticides, étant donné que c’est un pays où les résines sont consumées généralement dans la rue. Alors, les personnes qui en brûlent chez eux devront éviter celles qui sont d’origine inconnue. L’achat d’encens naturels sur https://www.degrifencens.com/. est cependant plus sécurisé.