Santé

Traiter la dépression chez les personnes âgées

Les personnes âgées sont en partie une des principales cibles de la dépression. C’est pourtant à cet âge que les diagnostics et les traitements sont les plus négligés.

La dépression chez les seniors

Il nous est méconnu de savoir si les personnes âgées peuvent, elles aussi, être atteintes de dépression, nous n’avons aucun chiffre exact concernant cela. Effectivement, ce problème est rarement évoqué. C’est une étude menée en 2006 par la DREES Direction de la Recherche des Etudes de l’Evaluation et des Statistiques qui a identifié que les seniors (des personnes âgées de 60 à 75 ans) sont faiblement touchés par ce type de maladie : syndrome dépressif. Il a été cependant été observé que les personnes retraitées n’y ont pas été inclues. La dépression chez les personnes d’un certain âge est souvent masquée par des troubles neurologiques tels que la maladie d’Alzheimer, etc. La plupart du temps, elle est même confondue avec un problème de démence. Par ailleurs, le mal-être le plus constaté chez les seniors est le taux élevé de suicide. Ce taux est 5 fois plus élevé pour les personnes aux environs de 65 ans, par rapport à ceux des personnes comprises entre 15 à 24 ans, et 10 fois plus élevé pour les âgés de 85 ans.

Les principales causes de la dépression chez les personnes âgées

De nombreux facteurs de risque ont été identifiés :

  • La santé

La santé physique a un lien direct avec la santé mentale d’une personne. Pourtant, le vieillissement favorise plus ou moins la dégradation corporelle, et ainsi en va de même donc pour le mental.

  • Le sentiment de solitude

La solitude a toujours été un facteur dominant de la dépression pour tout le monde, et non seulement pour les seniors. Le fait d’être isolé est souvent accompagné d’un manque d’interactions sociales, est c’est cela qui favorise le plus les syndromes dépressifs. Par contre, ce n’est pas pour autant que les personnes en institution sont épargnées par ce sentiment. Un entourage composé de pensionnaires ne pourra jamais compenser avec les liens familiaux et sociaux entretenus auparavant.

  • Le deuil

Concernant les personnes non touchées par la solitude, la perte d’un proche, notamment d’un compagnon, d’un conjoint, peut les basculer vers la dépression.

D’après une étude, le taux de risque de tomber dans une dépression pour une personne veuve va de 1,7 à 2,4%. La personne de sexe masculin est le plus affecté par cette perte.

Pour le veuf ou la veuve, il est primordial et indispensable qu’elle obtienne le soutien de son entourage (que soit la famille ou les amis) pour pouvoir dépasser cette étape de leur vie.

Comment reconnaître la dépression chez personnes âgées ?

En dehors des symptômes habituels, d’autres signes doivent aussi pris en compte, pour les personnes âgées, à savoir :

  • Des douleurs soudaines et accrues du physique, s’accompagnant de difficultés de déplacement ;
  • Des réactions d’inquiétudes et d’anxiété dépassant la moyenne ;
  • Une transformation du caractère (agressivité, irritabilité) ;
  • Des trous de mémoire ;
  • Plus aucun intérêt pour soi, soi mal soigné et négligé ;

Arrivé à un certain âge, le sexe masculin est plus touché par la dépression, que le sexe féminin.

 

Faire appel à un soutien psychologique à domicile pour les seniors

Nul besoin de déplacement quand on a en sa disposition un soutien psychologique à domicile, très avantageux pour la personne âgée dont les sorties hors du domicile ne sont plus vraiment conseillées. Ne pas sortir diminue grandement et assez souvent l’anxiété. Les difficultés de communication avec le patient concerné diminueront, de ce fait, considérablement puisque l’environnement lui sera et restera familier, favorisant ainsi la parole et l’échange.