L’utilisation d’un défibrillateur permet d’augmenter les chances de réanimation d’une personne inanimée, en attendant l’arrivée des secours. Chaque minute compte, en particulier lorsqu’on est face à une victime d’arrêt cardiorespiratoire. Mais encore faut-il utiliser l’appareil de la bonne manière. Voici les réflexes à adopter dans une situation d’urgence.

Appeler ou faire appeler les secours

Si vous êtes seul face à une personne à terre, composez sans perdre de temps le 15, le 18 ou bien le 112. Si cela se passe dans un endroit public (parc, restaurant…), appelez à l’aide. Car le mieux est que ce soit une personne d’autre qui appelle le Samu ou les Pompiers. Sans se paniquer, vous et la ou les autres personnes présentes vous répartissez les rôles.

Vérifier l’état de conscience de la personne

La répartition des rôles permet d’éviter les confusions et les pertes de temps. Ainsi pendant que les autres appellent le Samu ou les Pompiers, vous pourrez vous vérifier l’état de conscience de la victime. Il suffit de lui poser une question simple : « Monsieur/Madame, vous m’entendez ? » ; suivie d’un ordre : « Si vous m’entendez, serrez-moi les mains. » S’il n’y aucune réaction, la personne est en arrêt cardiorespiratoire. Avec l’aide d’une autre personne, vous pourrez ensuite procéder au massage cardiaque, après avoir pris le soin de déchirer les vêtements de la victime – ce geste a surtout pour but de dégager les voies respiratoires de la personne.

Le DAE

Rappelons au passage qu’un massage cardiaque efficace doit comprendre une trentaine de compressions thoraciques. Alors pendant que vous êtes occupé au massage cardiaque, demandez à une autre personne de préparer le défibrillateur, car chaque seconde compte.

La préparation de l’appareil

Après les compressions thoraciques, pensez à mouiller légèrement la poitrine de la victime pour que les électrodes autocollantes de l’appareil se fixent bien. La personne qui vous apporte le défibrillateur doit par ailleurs s’assureur que les électrodes sont bien branchées à la machine. Du reste, vous devez suivre attentivement les instructions vocales et celles qui sont affichées à l’écran.En savoir plus.

Quelques consignes de sécurité pour terminer

  • Il ne faut pas interrompre les compressions thoraciques tant que le défibrillateur n’est pas en marche. Continuez le massage cardiaque, de préférence à plusieurs, y compris pendant qu’une autre personne met en place les électrodes.
  • Evitez de mettre le patient sur des surfaces conductrices comme l’eau ou le métal.
  • La manipulation du défibrillateur par une personne sous l’emprise de l’alcool ou de produits stupéfiants est strictement déconseillée.
  • Ne touchez plus la victime pendant que l’utilisation du défibrillateur
  • N’utilisez pas le DAE dans un environnement potentiellement explosif (exemple : environnement plein de gaz ou d’oxygène).